Un fromage sous trois formes

Le Paillasson de l’isle d’Orléans

Le Paillasson de l’isle d’Orléans

Le fromage de l’isle d’Orléans date des débuts de la colonie. C’est un fromage domestique que les habitants de l’isle ont commencé à faire dans leurs maisons vers 1635 (pour plus de détails, lire L’histoire du fromage).

Entre 1940 et 1970, il y avait encore 38 familles qui en fabriquaient sur l’île, la plus célèbre étant celle de M. Gérard Aubin, le dernier maître-fromager qui a perpétué cette tradition.

Disparu du marché depuis plus de 40 ans, la fromagerie  Les Fromages de l’isle d’Orléans a relancé ce produit du terroir le 1er juillet 2004.

Fabriqué artisanalement, le fromage de l’isle d’Orléans peut être servi sous trois formes, qui correspondent aux différentes étapes de sa fabrication :

  • À la première étape, on obtient un fromage frais, c’est La Faisselle;
  • séché pendant trois à quatre jours supplémentaires, le fromage doit être rôti à la poêle, c’est Le Paillasson;
  • vieilli dans nos caves d’affinage dans des conditions particulières pendant 28 à 30 jours, le fromage devient une pâte molle à surface lavée, c’est Le Raffiné.

Les commentaires sont fermés.